292

Kaputt

Curzio Malaparte, Fred Pougeard
  • Conte
  • A partir de 14 ans
  • Dans le cadre du Festival de Conte de Rethel
1H20

Sur la scène noire de la Caserne des Pompiers d’Avignon, Fred Pougeard n’a qu’une chaise pour compagne et d’autre décor que les images nées des mots de Malaparte. Comme celle de « ces jeunes officiers allemands qui ont le regard désespéré des rennes » qui soudain apparaissent devant nous. Un grand moment.

L’Humanité

Dates
  • ven. 18 Novembre à 20h30
    Théâtre Louis Jouvet
    Tarif
    A

Envoyé par l’Italie fasciste comme correspondant de guerre sur le front de l’Est, Malaparte a écrit la chronique de la peste, de la guerre. Kaputt est un archi-roman au souffle puissant, celui d’un adepte du réalisme magique, faisant surgir au cœur de la réalité une poésie de l’invraisemblable. Malaparte est le chroniqueur d’un temps long : témoin nostalgique d’une culture européenne irrémédiablement balayée, il nous peint un monde ébranlé dans ses fondements, où il est devenu quasiment impossible de distinguer le vrai du faux. Le conteur proche de cet écrivain démiurge qui passe de la réalité à l’allégorie et inversement, et utilise les ressources de la fable pour laquelle une phrase de Jean Cocteau pourrait idéalement s’appliquer : « Je suis un mensonge qui dit la vérité ».

  • Durant ce récit, on oublie la présence [de Fred Pougeard] [...] tant il possède l’art d’embarquer le spectateur. On est tour à tour au front, ou dans un salon  mondain, ou dans une ambassade, dans tous ces lieux visités (ou fantasmés) par Malaparte [...] On a parfois reproché à Malaparte d’avoir mélangé le vrai et le faux. Peu importe, d’ailleurs. C’est le lot de tout écrivain. Mais quand Pougeard dit Malaparte, tout est vrai. 

    Marianne
  • Avec "Kaputt", la compagnie L'Allégresse du pourpre s'est commise avec le témoignage difficilement jugeable d'un événement historique à jamais impensable : on en sort bouleversé par la force de sa sobriété. 

    Nonfiction
  • Le verbe de Curzio Malaparte, superbement incarné par [Fred Pougeard], est plus évocateur que bien des images. 

    Le Journal de la Haute-Marne
Distribution
  • Texte Curzio Malaparte
  • Mise en scène Pascal Adam
  • Adaptation et interprétation Fred Pougeard
  • Lumière Marine Molard
Production
  • Production L’Allégresse du pourpre
  • Coréalisation Oralia et Théâtre Louis Jouvet de Rethel – scène conventionnée des Ardennes
  • Soutiens Ministère de la culture et de la communication – DRAC Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, Département de la Marne
  • Avec le concours de La Filature de Bazancourt, Le Nouveau Relax - scène conventionnée de Chaumont, Centre culturel Saint-Exupéry de Reims, La Maison du conte - scène conventionnée de Chevilly-Larue, Le Salmanazar, scène de création et de diffusion d’Epernay