Sébastien Lanz

Théâtre, musique

Inviter des artistes à séjourner sur son territoire, c’est leur offrir l’opportunité de travailler à leurs créations dans des conditions de travail souvent meilleures qu’à l’accoutumée. Ils disposent ainsi au Théâtre Louis Jouvet d’un plateau, d’un studio de répétitions, de studios d’hébergement et d’une cuisine au sein d’un même espace. 

La culture naissant de l’échange, c’est aussi les convier à partager leur savoir-faire et leur expérience avec nous en travaillant à des projets communs qui permettent de se découvrir, se mieux comprendre et s’enrichir l’un l’autre.

Pianiste ; compositeur-interprète ; comédien ; metteur en scène, Sebastien Lanz se forme au piano jazz auprès de Mario Stantchev au CNR de Lyon, ville où il achève en 1999 sa maîtrise d’histoire ancienne à l’université Jean Moulin. Après de nombreux concerts à l’étranger (Canada, Chili, Argentine, Nouvelle-Zélande, Vietnam, Serbie), il assure en 2005 la première partie de Jacques Higelin sur sa tournée Higelin enchante Trenet, et publie en 2011 son premier album, La Vie lavée.

Durant ces années consacrées prioritairement à la musique et à la chanson, Sébastien se rapproche de l’acte théâtral en suivant de nombreux stages auprès de metteurs en scène tels que Jean Lambert-Wild, Olivier Py ou Philippe Calvario. En 2015, il adapte à la scène L'Enseignement de l'ignorance et ses conditions modernes, essai du philosophe Jean-Claude Michéa. Il écrit et met ensuite en scène L’Homme seul, qu’il crée en 2017 au Théâtre des Carmes d’Avignon. Membre du conseil d'administration d'AF&C – Avignon Festival Off, il en est le rapporteur de la Commission EcoFestival. 

Au cours de cette première année de résidence à Rethel, Sébastien Lanz dirigera un atelier d'écriture et de pratique théâtrale, réalisera un projet artistique consacré à la notion de citoyenneté en collaboration avec des enseignants et élèves du lycée Verlaine, animera une lecture-débat autour de l'Enseignement de l'ignorance et ses conditions modernes dont il présentera une nouvelle adaptation le 25 janvier 2019 au Théâtre Louis Jouvet, après 15 jours de répétition.