Résidences de création

® Théâtre Louis Jouvet

Nos résidences de créations comme nos accueils studio sont voués aux répétitions d’une oeuvre en chantier, à la recherche de plateau ou à l'écriture. Un bilan du travail en cours peut être en fin de séjour présenté sous la forme d’une répétition ouverte ou d’un extrait du spectacle en gestation suivis d’échanges.

Danse

Marinette Dozeville

Son diplôme d’Etat de danse classique en poche, Marinette Dozeville se forme à la danse contemporaine auprès de nombreux chorégraphes et fonde en 2003 sa propre compagnie au sein de laquelle elle développe un travail d’auteure qui se caractérise par de fécondes collaborations avec des compositeurs-interprètes, marionnettistes, vidéastes, plasticiens et développeurs numériques.

Ce dont témoigne son répertoire par ailleurs empreint de militantisme féministe et de passion pour la culture populaire : D’Ailes, Rupture d’anévrisme, Dopamine, Précaire, La Femme manteau, Le P’tit bal !, Performing bal disco, Perf’, Voar ou l’heure du vertige, Vénus anatomique, Dark Marilyn(s), Là se délasse Lilith

Marinette sera parmi nous du 26 février au 12 mars 2019 pour travailler à sa prochaine création, Ma Vie est un clip. À cette occasion, vous êtes conviés à découvrir son travail en cours, et presque achevé, les mercredi 6 mars à 19h30 et lundi 11 mars à 19h. 

Théâtre

Alice Hung

Metteure en scène taïwanaise, Alice Hung réalise des projets entre Taïwan et la France depuis 2014.

Élève de Daniel Mesguich au CNSAD en tant que stagiaire metteure en scène en 2013, elle découvre le répertoire classique français et commence à développer une démarche personnelle de direction d’acteur. 

En 2016, elle monte à Paris sa compagnie de théâtre, Oxym, puis créé Phèdre d’après Racine au Théâtre de Belleville. 

En 2017, elle est invitée par le Théâtre de la Ville à effectuer une résidence dans le cadre des Chantiers d’Europe. Elle y propose avec Îles Flottantes - Une Europe vue d’ailleurs et en compagnie des metteurs en scène Ricardo Neves - Neves (Portugal) et Cheng Ting Chen (Taïwanais vivant à Berlin) une vision politique de l’acte théâtral. 

En montant cette année Une Saison en enfer, elle visite l’univers de Rimbaud, appréhendé comme un espace mental. En 2019, notre monde a t’il encore du sens lorsqu’on l’appréhende avec le verbe de Rimbaud ? Pouvons-nous réinventer cette modernité découverte il y a 150 ans par « l’homme aux semelles de vent » ?

https://hungyiting.wordpress.com/

En nos locaux du 8 au 26 avril 2019, Alice y travaillera à cette création dont un extrait vous sera présenté lors de sa sortie publique de résidence le mardi 23 avril à 14h30 au Théâtre Louis Jouvet.

Musique

Loïc Olivier

Basé à Rethel et ouvert aux musiciens professionnels, semi-professionnels et amateurs de haut niveau, l'Orchestre Symphonique Champ’Ardaisne assure au sein du Pays rethélois comme dans la région une activité de formation et de création dont l'utilité va de pair avec la qualité. Il est placé sous la direction de Loïc Olivier, lauréat du Molière 2018 du meilleur spectacle musical avec l'Histoire du soldat de Ramuz et Stravinsky.

Les 27, 28 avril et 11, 12 mai 2019, Loïc Olivier et l’OSCA répèteront en nos locaux un répertoire moderne : Introduction & Allegro de Ravel, Folk Songs de Bério, Psyché de De Falla, Question sans réponse d’Ives. Une sortie publique de résidence sera organisée sous la forme d’un concert donné le dimanche 12 mai à 16h au Théâtre Louis Jouvet.

Théâtre

Alan Payon

Auteur et metteur en scène, Alan Payon a fait ses classes à la Comédie de Reims avant de rejoindre L’École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre. Auteur associé de la compagnie Le Pont volant en 2011, il crée Le Murmure des pierres, suivi en 2013 des Enfants du Pilon.

Désireux de cultiver une démarche à la croisée des arts (théâtre, multimédia, marionnettes, arts du geste), il fonde en 2014 la compagnie Les Enfants Sauvages avec laquelle il crée Nonna & Escobar, La Petite planète, toutes deux présentées au Théâtre Louis Jouvet au printemps 2017, Arthur à vendre et Choisir l’écume, qu’il répéta en 2017 en nos locaux. 

Alan est cette saison de retour parmi nous pour travailler du 20 au 31 mai 2019 à sa prochaine création, Game Over, pièce sélectionnée par le jury lycéen de pièces inédites 2014. Un aperçu du travail en cours vous sera présenté lors de sa sortie publique de résidence le mardi 28 mai à 14h30 au Théâtre Louis Jouvet.

Théâtre

Léo Cohen Paperman

Formé au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris sous la direction de Daniel Mesguich, Sandy Ouvrier et Pierre Debauche, Léo Cohen Paperman fonde en 2009 la compagnie Les Animaux en Paradis avec laquelle il crée plusieurs spectacles, dont Petit et Grand d’après Andersen, Les Nuits blanche et Le Crocodile d’après Dostoïevski, Les Lettres de mon moulin  d’après Alphonse Daudet, Mourir sur scène d’après Dalida et Hanokh Levin, La Bouche pleine de terre de Scepanovic,

Pour le festival du Nouveau Théâtre Populaire (NTP) dont il est l’un des fondateurs, dont il est l’un des fondateurs, il a mis en scène Roméo et Juliette, Macbeth, Hamlet de Shakespeare, La Mort de Danton de Büchner, Blanche-Neige et Le Jour de gloire est arrivé, un spectacle aussi pertinent qu’impertinent que vous avez pu apprécier au Théâtre Louis Jouvet la saison dernière.

Léo Cohen Paperman est cette saison de retour à Rethel pour y présenter Othello, sa dernière création, et pour mettre du 17 au 26 juin 2019 la première main à sa prochaine, Les vies de Jacky, dont vous aurez un aperçu lors de sa sortie publique de résidence, le mercredi 26 juin à 15h au Théâtre Louis Jouvet.

Les Vies de Jacky est une biographie théâtrale, une pièce sur la vie réelle et les vies rêvées de Jacques Chirac. En un demi-siècle de vie politique et intime, "Jacky", comme l'appelait sa mère, a revêtu à peu près tous les masques possibles : gaulliste et atlantiste, père meurtri et fils terrifié, bouffeur de choucroute et spécialiste des statuettes chinoises du VIIe siècle, nationaliste et xénophile, amant de mille femmes et amoureux éconduit, écologiste et productiviste, traître et trahi. Raconter la vie de Jacques Chirac, c’est donc raconter l’existence d’un homme divisé politiquement et intérieurement. Un homme qui a toujours désiré une vie d’aventure, subversive, loin des sentiers battus. Mais un homme qui s’est toujours, en dernière instance, soumis à une autorité : son père, ses mentors, sa femme, sa fille. Est-on réellement l’auteur de sa propre vie ? Ou bien laisse-t-on à d’autres (parents, prêtres ou policiers) la charge de l’écrire ?  
Les Vies de Jacky, c’est aussi l’histoire de deux personnages : José Corini et Lucien Rozen, respectivement acteur et metteur en scène à Verdun. Là-bas, au cœur de la France des oubliés, ces deux losers de la décentralisation commencent un travail de recherche et d’improvisations sur la figure de Jacques Chirac - et ce travail va les conduire dans des lieux de conscience qu’ils n’avaient pas imaginé. 

Les Vies de Jacky constituera la première pierre du Cycle de l’Elysée, un corpus de huit pièces dont l’ambition est, à ma connaissance, inédite : peindre le portrait littéraire et dramatique de chacun des huit Présidents de la Cinquième République, de Charles de Gaulle à Emmanuel Macron. Pourquoi ce projet ? Parce que nous sommes unis par une histoire commune et qu’il me semble nécessaire, aujourd’hui, d’en proposer un récit théâtral, contradictoire et audacieux. Chaque président constituera un cas poétique, littéraire et dramatique singulier : comme nos huit « monarques » républicains, mes huit textes ne se ressembleront pas. Ainsi, après Les Vies de Jacky, viendront, dans le désordre : Avant de mourir, je veux tirer un roi (Charles de Gaulle), Les peuples heureux n’ont pas d’histoire (Georges Pompidou), Le dîner chez les français (Valéry Giscard d’Estaing), Danse avec la mort (François Mitterrand), One-Man-Show pulsionnel (Nicolas Sarkozy),  La fin de la Parole (François Hollande) et Never respect the rules (Emmanuel Macron). Notre objectif est de pouvoir jouer cette série lors des prochaines élections présidentielles, en 2022, par épisode ou en intégralité.