Léo Cohen Paperman

Théâtre

La culture naît de l’échange. Inviter des artistes à séjourner sur notre territoire, c’est les convier à partager leur savoir-faire et leur expérience avec vous en travaillant à des projets communs qui permettent de se découvrir, se mieux comprendre et s’enrichir l’un l’autre.

Formé à la mise en scène au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris, Léo Cohen-Paperman fonde en 2009 la compagnie Les Animaux en paradis avec laquelle il crée plusieurs spectacles dont : Petit et Grand d’après Andersen, Les Nuits blanches et Le Crocodile d’après Dostoïevski, Les Lettres de mon moulin d’après Daudet, Mourir sur scène d’après Dalida et Levin, La Bouche pleine de terre de Scepanovic.

Pour le festival du Nouveau Théâtre Populaire (NTP), dont il est l’un des fondateurs, il a mis en scène Roméo et Juliette, Macbeth, Hamlet et Othello de Shakespeare, La Mort de Danton de Büchner, Partage de midi de Claudel, Blanche-Neige, Les Illusions perdues d’après Balzac, Le Jour de gloire est arrivé, La Possibilité d’une île d’après Houellebecq et Les Vies de Jacky que vous avez eu le plaisir de découvrir au Théâtre Louis Jouvet la saison dernière.

Outre sa création de résidence Vie et mort de François Mitterrand, roi des Français, Léo mènera ou accompagnera durant cette saison plusieurs actions culturelles et d’éducation artistique auprès de publics divers : atelier théâtral saisonnier, projet artistique mené en collaboration avec deux classes de première-terminale du lycée Paul Verlaine, conférences, lecture, débats…

La présence de Léo et de sa compagnie parmi nous cette saison s’inscrit dans le cadre d’une résidence champardennaise partagée avec le Théâtre de La Madeleine — scène conventionnée d’intérêt national de Troyes, l’Espace Gérard Philippe de Saint-André-les-Vergers, La Filature de Bazancourt, le Théâtre de Charleville-Mézières, le Pôle culturel Calonne de Sedan et le Théâtre Jean Vilar de Revin.