1044
  • 31
  • 6
  • 8

L'École des maris

Molière, Alain Batis
  • Théâtre
  • École buissonnière et tous publics dès 12 ans
1h30
Dates
  • mar. 15 Novembre à 14h00
    Tarif
    B
  • mar. 15 Novembre à 20h30
    Tarif
    A
Salle L'Atmoshpère

Léonor et Isabelle, deux sœurs orphelines, se voient confiées à la mort de leur père à deux frères : Ariste et Sganarelle. Ces derniers sont chargés par contrat de les élever, de les éduquer et enfin ou « de les épouser » ou « d’en disposer ». Léonor et Isabelle deviennent ainsi les pupilles de deux hommes d’âges mûrs, aux conceptions différentes et qui nourrissent tous deux des espoirs envers elles…

Avec L’École des maris, il en va donc du désir de raconter avec poésie la complexité des rapports amoureux, mais aussi de la nécessité de mettre en résonance cette pièce de 1661 avec le chemin qu’il nous reste aujourd’hui à accomplir au sujet de l’équité entre la femme et l’homme. Il n’est dans cet esprit pas anecdotique de dire notre réalité : à ce jour six femmes voisinent au Panthéon auprès de soixante-seize « grands hommes » et les femmes viennent tout juste d’obtenir le droit de conduire en Arabie Saoudite. Une farce qui traverse le temps…

Le cerf lit son journal
  • Si cette École des maris est une comédie, elle est aussi, et l’approche qu’en a fait Alain Batis avec le

    dramaturge Jean-Louis Besson le montre, un coup de gueule dans une société patriarcale déjà contestée.

    L'Humanité
  • Servie par une formidable troupe de comédiens, la pièce fait éclater son exceptionnelle force comique tout en distillant des thèmes aux échos très actuels.

    La Croix
Distribution

Texte : Molière

Mise en scène : Alain Batis

Scénographie : Sandrine Lamblin

Construction : Sandrine Lamblin et Cécilia Delestre

Interprétation : Emma Barcaroli, Anthony Davy, Théo Kerfridin, Sophie Kircher, Julie Piednoir, Marc Ségala, Boris Sirdey, Blanche Sottou

Musique : Joris Barcaroli 

Costumes : Jean-Bernard Scotto assisté de Cécilia Delestre et Sophie Benoît

Lumières : Nicolas Gros

Perruques et maquillages : Judith Scotto 

Regarde Chorégraphique : Amélie Patard

Régie : Nicolas Gros

Régie Son : Gaultier Patrice

Production

Production : Compagnie La Mandarine Blanche

Coproduction : Le grand R – scène nationale de La Roche-sur-Yon, Théâtre Jacques Prévert d’Aulnay-sous-Bois, Théâtre de Saint-Maur, La Ferme de Bel Ebat – Théâtre de Guyancourt, Théâtre Madeleine Renaud de Taverny, Sud Est – Théâtre de Villeneuve-Saint-Georges

Coréalisation : Théâtre de l’Epée de Bois – Cartoucherie Paris 

Soutien : l’Athénée – Le Petit Théâtre de Rueil, des Tréteaux de France – centre dramatique national, Région Grand Est, Société civile pour l'administration des droits des artistes et musiciens interprètes, Société de perception et de distribution des droits des artistes-interprètes, Studio d’Asnières – école supérieure de comédiens par l'alternance, Fonds d’Insertion pour Jeunes Comédiens de l’École supérieure d'art et de design – pôle Supérieur Paris Boulogne-Billancourt, Agence culturelle Grand Est, Direction régionale des affaires culturelles du Grand Est, ville de Metz

Accompagnement : Maison des Arts du Léman de Thonon-Les-Bains, L’Espace Molière de Talange, La Madeleine – scène conventionnée de Troyes, La Scène de Châtenois, Le Trait d’Union de Neufchâteau, Théâtre de Saumur, Théâtre des 2 Rives de Charenton, Théâtre du Vésinet– Alain Jonemann, Théâtre actuel et public de Strasbourg, Théâtre Louis Jouvet de Rethel – scène conventionnée d’Intérêt national art et création, l’Athénée – Le Petit Théâtre de Rueil, Les 3 Pierrots de Saint-Cloud, Carré Bellefeuille de Boulogne-Billancourt