880
  • 31
  • 6
  • 8
  • 10

Pinocchio

Carlo Collodi, Jérémie Le Louët
  • Théâtre
  • Création
  • Tous publics dès 8 ans
1h20
Dates
  • ven. 25 Février à 14h30
    Tarif
    E
  • ven. 25 Février à 20h30
    Tarif
    B
Salle L’Atmosphère

Dis donc, il ne serait pas un peu cafteur, le nez de Pinocchio ? À chaque mensonge du célèbre pantin de bois, il se déploie. Il ne serait pas un peu rabat-joie aussi, avec ses revendications à la noix ? Il ne faut pas mentir, il faut se moucher, il faut s’aimer comme on est, même si on est en bois…

Ne jugeons pas trop vite. Ce nez a du flair. La preuve, pour sa prochaine apparition sur scène avec Pinocchio, il a choisi les Dramaticules. Une compagnie au talent fou qui vous en met plein la vue et vous scotche au fauteuil. Et nous suivons nos deux compères au bord de la mer, à la ville, à la campagne, dans le ventre d’un squale, accompagnés avec de fées, d’ogres et d’animaux qui parlent. De quoi être persuadé que dans nos vies comme sur scène, moins il y a d’ordre, plus on est heureux !

Le cerf lit son journal
  • Ce spectacle s’adresse, avec une sidérante aisance, aussi bien aux petits qu’aux grands. Le Pinocchio qu’interprète Jérémie Le Louët est un gosse à la fois insupportable et drôle, roublard et naïf, égoïste et tendre. Il apprend aux enfants que grandir suppose d’accepter la loi imposée par les adultes, et ses aventures enseignent à ceux-ci qu’il n’y a pas d’éducation réussie sans bienveillance ni pardon. La fée qu’incarne Dominique Massat est à cet égard un modèle de bonté gantée de fermeté. Son double rôle, qui la fait aussi narratrice pour relier entre elles les étapes qui transforment le pantin en garçonnet responsable, ajoute encore une leçon à la fable : elle est celle qui raconte l’histoire et celle qui sauve son personnage. Belle image de ce que peut être un parent, qui stimule l’imagination de son enfant tout en lui expliquant les voies à suivre et les écueils à éviter ! Belle image d’une éducation réussie, où la liberté fait l’épreuve de la frustration pour que l’autonomie remplace enfin le caprice ! A la fois mélancolique et drôle, émouvant et profond, impertinent et édifiant, ce spectacle, véritable fête pour l’esprit et les sens, est d’une beauté et d’une finesse exceptionnelles ! 

    La Terrasse
Distribution

Texte : Carlo Collodi

Adaptation et mise en scène : Jérémie Le Louët

Interprétation : Pierre-Antoine Billon, Julien Buchy, Anthony Courret, Jonathan Frajenberg, Jérémie Le Louët, Dominique Massat

Scénographie : Blandine Vieillot

Lumière : Thomas Chrétien

Son : Thomas Sanlaville

Costumes : Barbara Gassier, assistée de Noémie Reymond

Stagiaire costumes : Marion Thomasson

Construction marionnette : Manon Dublanc 

Vidéo : Jérémie Le Louët

Régie : Thomas Chrétien, en alternance avec Maxime Trévisiol et Thomas Sanlaville

Construction : Guéwen Maigner

Œil extérieur : Noémie Guedj

Production

Production : Compagnie des Dramaticules

Coproduction : Théâtre de Chartres, CRESCO – Saint-Mandé, Théâtre de Châtillon, Théâtre d’Auxerre – Scène conventionnée d’intérêt national 

Résidences de création : Théâtre Jean Vilar – Vitry-sur- Seine, Théâtre de Châtillon, Le Prisme – Théâtre municipal d’Élancourt  

Soutien : Conseil régional d’Île-de-France, Conseil départemental du Val-de-Marne

La Compagnie des Dramaticules est en résidence au Prisme – Théâtre municipal d’Élancourt. Elle est soutenue par le Conseil régional d’Île-de-France au titre de la permanence artistique et culturelle, par le Conseil départemental du Val-de-Marne au titre de l’aide à l’activité artistique, par la Ville de Cachan et par la Spedidam au titre de l’aide au secrétariat d’artiste de 2019 à 2021